Archive: » 2012 » septembre

Le Rêve d’Abramek

IMG_3869gimp

Le Rêve d'Abramek Koplowicz Abramek avait 14 ans lorsqu'il composa ce poème à Auschwitz. Il mourut au camp comme tant d'autres enfants. En lisant son poème au Yad Vashem museum (Musée de l'Holocaust) nous nous dîmes à quel point, il était l'un de ceux-là qui avait 'le gout de vivre'... Prenez conscience   Quand je serai grand et atteindrai l'âge de 20 ans, J'irai voir le monde enchanteur. Je prendrai un siège sur un oiseau Je monterai et m'élèverai très haut dans l'espace.   Je vais voler, naviguer, me déplacerai Au-dessus du merveilleux et lointain...

Lire la suite...

Mille et une nuits en Jordanie

Petra la nuit

Ibrahim, Marmoud, Ismail et Harmed dégustaient leur thé de sauge autour du feu lorsque nous arrivâmes dans leur univers bédouin. Seules les petites lumières des arbres et la timide lune éclairaient la terre encore chaude du pays des caravanes et de la Cité Rose. Un gargantuesque repas nous attendait sous la tente aux divans colorés; le banquet était digne d'une invitation marchande de la Route de la Soie. Le lendemain, le soir venu, guidés par des milliers de chandelles, nous traversâmes l'étroit Sîq (canyon), le même qu'empruntaient les infatigables caravaniers de la route de la soie...

Lire la suite...

Cousteau avait raison…

el ergh

Hccccchhh...hhhhhh.....hccccchhh....hhhhhhh....il n'y a que le bruit de nos respirations qui nous fait croire encore que tout ce que nous voyons est réel. Perdu entre l'Egypte et l'Arabie Saoudite, nous nous laissons bercer par les courants de la Mer Rouge...Certainement rouge pour ses courants chauds venant nous transporter de plus en plus près de la barrière de corails, mais bleu....tellement bleu, qu'une dizaine de bleus nous entourent dans l'immensité des plongeants bordant les récifs.Et dans ce dégradé bleuté, nos pensées osent espérer entrevoir un de ces dauphins sauvages...un...

Lire la suite...

Du Nil au Sahara

IMG_4168gimp

Fraîchement débarqués du train de nuit, nous avons pris la direction de la rive Ouest de Louxor....un soleil rose rayonnait sur les champs de bananiers, tout ce qui se révélait devant nous était verdoyant. Les fleurs odorantes planaient au-dessus de la route et le petit cours d'eau qui la jouxtait, cousin du Nil, invitait buffles, ânes et chevaux à s'y abreuver. À notre droite, une charette de foins frais tiré par un âne et un homme à tunique bleu, le sourire aux lèvres, à notre gauche, une pièce improvisée en salon de barbier ou jeune et moins jeune se rencontrent dès six heures...

Lire la suite...

À l’ombre de Khéops, Le Caire

Gizeh

En descendant les marches de l'avion, mon coeur battait à 180 battements par minute, la chaleur écrasante collait nos vêtements, un beau 41 degrés! Aussitôt sortie, ma zone de confort descendait en flèche plus j'avançais. Les regards fusaient en ma direction...je faisais probablement partie des 3 % de femmes non voilées de l'aéroport. Pour la première fois de ma vie, je n'avais aucun point de repère. Et là, Mohammed Ali, notre guide de l'hôtel nous accueillit avec un sourire prometteur. Le trajet vers notre hôtel fut le plus déroutant de toute ma vie. Imaginez une autoroute à six voies...

Lire la suite...

Athéna-Pallas

Zeus de Crête

Athènes Tout au long de notre passage en Grèce, nous avons lu les dieux de l'Olympe des frères Stéphanidès. Nous cherchions sans cesse les plus beaux endroits afin de pouvoir lire en paix et de nous imprégner de la réalité d'Homère. Nous apprîmes entre autres qu'Amour, ce mot que l'on utilise si souvent, fut l'une des premières déesse de la mythologie  dont la caractéristique était de donner au Monde la beauté de la vie.  Nous étions là, près de Délos, près de ces nombreux sanctuaires,en cette Terre de la guerre des Titans, en cette terre lucide de l'époque Hélènistique,...

Lire la suite...

Sifnos et Marianne

Acropole d'Agios Andreas

Nous avions comme but de venir à Sifnos afin de gouter à sa gastronomie unique. En fait, l'un des plus grands chefs cuisiniers de la Grèce, Nikola Tselementes, avait, en cette même île inventé quelques plats uniques et publié son livre de recettes il y plus de 100 ans. Mais de tout ce que nous avons goûté, du saganaki (fromage sifnéen) au mastelo (agneau cuit dans un pot de céramique au vin et  à l'aneth) en passant par des ravithos (boule de pois chiches), des picarels (mini poisson de 4-10 cm) de la pieuvre ou des mélopitas (tarte au miel)...ce que nous avons préféré fut la figue...

Lire la suite...