Nos récits

Crash le cash et prosterne-toi

Connaissez-vous la fourmilière nommée Hong Kong ? Elle fait partie des villes ‘glamours’ telles que New York, Londre , Paris, Cap-Chat… Petit-pays-grosse-ville où les ‘marques’ semblent attirer les citadins, les Chinois et les touristes avides de la nouveauté-nouvelle-bébelle de la semaine….et surtout il faut que ça brille! Situés sur un territoire montagneux longeant la mer de Chine, des centaines et des centaines d’habitations à plus de cinquante étages construites en sandwich poussent comme des champignons, les multinationales les plus réputées au monde y ont planté leur drapeau pour le plus grand bonheur de cette société capitaliste. Prospérité, performance, paye ton crédit et Bling Bling Bling…..surtout il faut que ça brille.

...

Montre à 1 600 000 $ HK

C’est vrai que c’est bien ‘In’ de rester dans un logis de 50 000$ le mètre carré, de porter une Rolex au bras, de se vêtir de Chanel et de Marc Jacob, d’avoir le dernier Apple…..mais à part cela….le ‘IN’ de la Rolex sera ‘OUT’ et la jupe de Chanel aussi… puis après….’SLING SLING’ on s’endette ou non puis on en achète une nouvelle. Pour un endroit comme Hong Kong, l’Agenda est important, les temps libres rares, le temps compté une nécessité…la montre une utilité…Et en se promenant parmi les centaines de milliers ‘Veston-Cravate’ on aimerait leur dire: ‘fermez vos iPods, déloussez vos cravates, allez courir dans un champ et tentez de manger des arcs-en-ciel’…

crystal

 Dans tout ce tourbillon Hong-Kongnien, on y mange comme des rois,on s’y divertit comme des enfants et on ne peut rester indifférent à la beauté picturale de la vue sur la gigantesque métropole. Mais ce qui nous a le plus émerveillés dans cette ville des plaisirs, ce fut la visite secrète du plus grand des plus grands maîtres ‘Kong-Fu’. Nous avons cherché, cherché et cherché dans le fouillis du cimetière ombragé par les bambous centenaires…nous avons gravi les marches poussiéreuses, retiré les bambous cassés….et soudain, il apparut…Une image d’un homme au regard doux dont le tombeau était recouvert de feuilles. En tout respect voué à l’homme,, nous avons balayé le repos éternel du maître Ip Man.

(Yip Man, maître du Wing Chun)

...

ip

Laisser un message

Les champs marqués d'un * sont obligatoires