Nos récits

Génie où es-tu ?

Nous voilà rendus au pays d’Aladdin, des palais de sable, des femmes aux saris les plus attrayants…

Depuis quelques jours, nous parcourons les routes du Rajasthan en compagnie de notre chauffeur privé Devender Kumar et ce tout en tentant de s’imprégner de la vie des gens vivant dans le désert de Thar.

Royaume des hommes aux turbans blancs et à la moustache Rajput, les villes rajasthaniennes offrent un éventail d’intérêts à la fois historiques et actuels. Comme l’immense fort surplombant Jaisalmer, on peut y admirer le talent des artisans-architectes de l’époque. En levant les yeux on peut y contempler les incroyables façades, balcons sculptés dans la pierre de sable ou dans le marbre blanc et ce, avec une telle minutie que notre pupille ne peut être qu’en mydriase. De plus, ce sont les femmes aux regards exotiques qui déambulent en groupe qui embellie chaque recoin poussiéreux grâce à leurs vêtements de soie pétillant, à leur henné sophistiqué, à leurs bijoux de la tête aux chevilles qui fait tourner la tête à chaque visiteur intrigué. Les chemins menant à toutes ses merveilles croisent des campagnes vertes et d’orées où peuplent une multitude d’ovipares comme le rarissime pigeon vert sans oublier les dromadaires domestiqués et ces vaches sacrées qui piétinent les milieux de routes dans un tempo lento. Le Rajasthan évoque en nous, certes, une histoire d’amour entre un vanupied et une princesse de Maharaja, mais avant tout la beauté brute du désert brûlant l’horizon….et si l’on y regarde attentivement nous pouvons y voir la silhouette d’un dromadaire solitaire cherchant son Eldorado…

 

Laisser un message

Les champs marqués d'un * sont obligatoires