Nos récits

La fin du monde aux Maldives

Dam dam dadam… Tam dam da dam….Le temps est bon, le ciel est bleu, j’ai deux amis qui sont aussi mes amoureux….Le temps est bon, le ciel est bleu, nous n’avons rien à faire, rien que d’être heureux…

 

 

 

 

 

 

 

 

Combien de fois dans une vie, pouvons-nous rêver d’être sur une plage paradisiaque? On la cherche cette plage, cette île, cet endroit…et souvent il n’existe pas, car trop de touristes, trop de restos, trop de béton tout près, pas assez de turquoise, pas assez de coraux en santé, trop chère, trop loin…On se contente alors de regarder des revues en se disant ‘…peut-être qu’un jour…’ Et bien, ce jour est arrivé…Nous avons débarqué là ou jamais nous n’aurions cru avoir le budget ou la chance d’y être.. Car souvent, ces endroits sont hors de prix…ces endroits d’ailleurs ou l’Océan s’émoustille de lagons et de sable sans fin…Durant nos nombreux voyages, nous avons pu goûter à de nombreuses plages, de St-Martin en passant par la Thaïlande et au Zanzibar…mais cette fois le ‘feeling’ est différent. Premièrement, car nous étions loin, perdus dans l’Océan Indien sur une île faisant partie d’un des plus beaux atolls du monde. Et deuxièmement, car rien ici n’était de la frime…les espèces des atlas, les poissons rêvés, ils y étaient…là..là… à attendre notre venue. L’Océan était majestueux, rempli de coraux intacts, de paysages lagunaires dignes de cartes postales…

Jamais entassés par des bungalows trop près, nous avions l’île à nous seuls, la plongée en privée, nous étions les seuls étrangers de l’île mis à part le vieux allemand qui y habite depuis 30 ans…et sur les plages, que des bernard-l’hermite comme voisins. Et bien que les paysages de plage fassent rêver, s’étendre au soleil n’était pas notre priorité…C’était plutôt la faune et flore océanique qui fut le plus beau cadeau des Maldives. On n’imagine même pas à quel point le monde sous-marin est beau. Les couleurs, les poissons, les coraux…voir qu’un monde différent évolue dans l’Océan et y être témoin est une expérience sublime… Côté lagon ou côté Océan, l’expérience était d’une beauté dont nul de nos mots ne peut en exprimer la majestuosité. Snorkelling quotidien parmi les tortues voguant au gré du courant, les murènes tachetées grimaçant aux imposteurs, les centaines de poissons multicolores rayés, marbrés, picotés chatouillant les coraux silencieux… chaque plongée était un véritable cadeau visuel. À l’intérieur du lagon, nous y avons vu des dauphins, une raie manta sautée hors de l’eau, une raie aigle, des pieuvres et des milliers de poissons…anges…perroquets…chirurgiens…Du côté océan, tortues, napoléons, thons, carangues…etc.. En la compagnie de Waahid, notre guide de pêche et de plongées, nous avons ainsi vu les plus beaux récifs coralliens et leur faune diversifiée récemment décoré par l’UNESCO pour la qualité et la santé de leur monde sous-marin. Et oui l’UNESCO vient de désigner l’Atoll de Baa et de Goidhoo, réserves de la biosphère mondiale ! Notre temps passé sur l’atoll s’est traduit par la découverts d’îles inhabitées en savourant des noix de coco question de se désaltérer en regardant les crabes danser sur le sable blanc des lagons. Sur l’une de ces îles, à l’intérieur du lagon, une dizaine de bébés requins y vivaient, loin des prédateurs de l’Océan…Nous avons aussi apprécié cette chance qui s’offrit à nous d’observer les femmes jouer au Bachi, jeu très spécial et très contact totalement maldivien. Nous avons été accueillis par des sourires et des petites attentions aux fruits de la passion et aux touches fleurales. Merci Zahid, Anthun, Waahid et son équipage, les vieux frères pêcheurs joueurs d’échecs, Fanuhath et sa femme, le chef cuisinier, le Souriant gars du Bangladesh, les jeunes filles du village…Le rêve des îles….

…Le temps est bon, le ciel est bleu, j’ai deux amis qui sont aussi mes amoureux….Le temps est bon, le ciel est bleu, nous n’avons rien à faire, rien que d’être heureux…

Laisser un message

Les champs marqués d'un * sont obligatoires