Nos récits

Macao

Du hublot de l’avion ThaiAirways, après de courtes heures à avoir survolé la mer de Chine dans le plus sombre des horizons, une orgie de lumières se dévoila à nous…Sur d’immenses gratte-ciels y étaient projetés des jeux de lumières à faire pâlir un quelconque extra-terrestre…Sur deux d’entre eux, un semblant de vague immense partait de l’un des immeubles et allait s’échouer sur son voisin dans un éclat de bleu électrique tape l’oeil. Des pluies aux couleurs chaudes contre-attaquaient des lasers partant du sol…des faisceaux lumineux donnaient l’allure aux immeubles d’être hyperactifs…Nous étions bel et bien à Dream City, le quartier high-tech de Macao.Pour ceux et celles qui ne connaisse pas Macao, ce pays-territoire-table-de-poker, fut la première colonie-comptoir de l’Europre à s’être implantée en Asie de façon durable. Ce sont les Portugais, maîtres des mers alors, qui obtinrent en concession cette presqu’île du sud de la Chine. Ainsi, pendant près de 100 ans les Portugais eurent le privilège de pouvoir commercer avec l’empire du Milieu. Ils firent ainsi leur ‘fortune orientale’ en y échangeant contre du thé, des soieries, de la porcelaine et des peintures; des horloges, des télescopes, des bois rares du Brésil et des animaux sauvages d’Afrique. La Cour Impériale des Mings était friande d’animaux exotiques et se procurer des éléphants, des rhinocéros et des girafes devint l’une des richesses insolites de l’Empire aux yeux des Chinois.

L'océan portugaise

Ce qui fait le charme de Macao c’est donc cette rare touche européenne implantée là, au beau milieu de l’Asie. On y retrouve alors un quartier à l’architecture coloniale qui a pu conservé de l’urbanisation macanéene, ses noms de rue portugais et ses églises aux couleurs pastel. Ainsi, après tous ces mois passés en Asie, ‘nous voilà en Europe’ s’était-on exprimé…

Mais au coup d’oeil jetter au-delà des églises et des monuments européens…nous changeâmes notre vision, on se croyait plutôt à Las Vegas….Eh oui…contrastant avec la douceur du charme qui émane des quelques vestiges portugais, Macao demeure la mecque du jeu…Dépassant largement Vegas en terme de chiffre d’affaires, Macao s’enorgueillit de posséder les plus gros, les plus grands, les plus lucratifs casinos au monde. Une seule table de jeu rapporte en moyenne 18 000 $ par jour…Et avec tout ce flux monétaire, Macao s’est doté d’extravagances tels qu’un faux volcan éruptant tous les soirs, un casino sous l’eau, un cartier portuaire reconstruit à l’image d’un port Néerlandais…etc…etc…

...

En haut de cet hôtel, c’Est le DOME Robuchon

Et alors ! Nous dans tout ça…Nous y avons passé des jours heureux à déambuler à travers ce dédale de rues nommées Gamboa, Senado, Mercadores…et de la forteresse São Paulo de Monte, les canons pointés vers les plus luxueux casinos au monde, on rêvait de la Namibie et du Botswana…

IMG_8204

IMG_8103xx

...