Nos récits

Manger est un sentiment

Manger est un sentiment

Nous nous sommes échoués sur les rives du ‘Joel Robuchon’…Brisés par le bonheur que procurait la possibilité de pouvoir manger là…à ce restaurant considéré comme l’un des meilleurs au monde…Immobiles devant la Carte qui présentait les mets de manière concrète et évasive à la fois, nous passâmes une demi-heure à imaginer l’art culinaire qui pouvait bien se cacher derrière…L’Oeuf de Poule…! Mais qu’est-ce que Robuchon et son équipe a bien pu mijoter afin de procurer l’estase à celui qui goûte ‘L’Oeuf de Poule’…? Toujours immobiles devant cette même Carte, nous étions condamnés à y vivre l’expérience. Nous ouvrîmes donc la lourde porte du restaurant et y fîmes une réservation…L’Oeuf de Poule….Un simple oeuf ? Un oeuf différent…?! Un goût différent…?! Cette question resta en suspens lors de notre retour à l’hôtel…Et même au plus profond de notre sommeil, l’Oeuf de Poule occupait sans cesse notre esprit..Zzzzzzzzzzzzzzzzz….Oeuf de Poule….Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz. Notre imagination et nos papilles patientèrent donc jusqu’au Jour J….Le Jour Joel Robuchon…Ce restaurant qui porte le nom de son créateur, qui est sans contredit l’un des chefs marquants du dernier siècle…

Depuis plus d’une dizaine d’années, nous avions mangé dans de très bons restaurants, étoilés ou non, mais toujours à la hauteur du libellé ‘Gastronomique’. Des restaurants dont les chefs et leur équipe maîtrisaient les cuissons et les saveurs, n’utilisant que les produits les plus frais sur le marché et faisant preuve de ‘personnalité’, justifiant la particularité de leur établissement. Ayant goûté aux merveilles des restaurants tels que Le St-Amour, le Laurie Raphael, l’Initial, le Manoir Hovey, le Champlain, le Vinkeles à Amsterdam, l’Arpège à Paris, le Sierra Mar aux États-Unis, le 1800 en Grèce, le Poivres Noirs, la Pinsonnière…le Mozaic en Indonésie…le Bernardo et Denize…etc..etc…et tous ces restaurants japonais méritant leur propres distinctions, nous avions un minimum de repères afin de comparer le respas qui nous attendait à ce que nous avions vécu en tant que repas mémorables.

Imaginez maintenant, sachant qu’en moyenne une personne réservera 87 000 heures de sa vie aux repas…Imaginez la personne qui n’y prend point plaisir…dont cuisiner est un fardeau et manger une obligation…Et d’un autre côté, imaginez si vous êtes passionné de cuisine et si chaque repas est un moment de régal…Ce sont donc 87 000 précieuses heures dont vous disposez et dont vous choisissez d’user de façon positive…Lorsque Manger devient un sentiment de bonheur, ces 87 000 heures en cadeaux que la vie vous a offertes deviennent alors un cadeau que vous vous offrez.

Le Jour J arrivé, c’est en faisant chanter le pain que nous avons débuté notre expérience Robuchonienne.La suite fut tout simplement une explosion de saveurs qui donna l’orgasme ultime à nos papilles insatiables. À chaque fois que le serveur amenait un nouveau plat, on regardait en souriant, on humait question de saliver et en tandem on insérait la première bouchée décisive. Le verdict fut au-delà de nos attentes…maintenant on ne peut que se remémorer ce moment de haute gastronomie et consoler nos papilles et endorphines en leurs promettant un prochain rendez-vous….surprise!

Manger est un sentiment…Alors, partageons ce sentiment, celui qui ose, celui qui attise la passion

...

 

Le Pain et le Beurre

Baguette française pointue, escargot croissant, pain au safran, romarin…au Beurre Bordier ‘Meilleur au Monde’…Nous étions en Bretagne !

...pains......

 

La Pomme

Cuillère de perles, dans son jus rafraîchi d’un granité de Vodka et Fleurs…Rafraichissement bon !

...

 

La Truffe Noire Perigord 11/10

en duo mêlé de pomme ratte en carpaccio et copeaux de foie gras…Ce mets n’a aucun sens !

...

 

L’Oursin

en zéphyrs soyeux fleuri d’un nuage de wasabi…Quel parfum !

...

 

L’Oeuf de Poule

au plat ‘miroir’ sur un riz nacre coloré et copeaux de truffes noires…La campagne par excellence !

...

 

Le Parmesan

Parmesan truffé cappuccino et miettes d’or…Avez-vous déjà ‘fondu’ mentalement ?! C’est le cas à la dégustation de ce plat…

...

 

Les Crustacés

Homards rôtis aux herbes en civet, cristaline au poivre noir Malabar, Gambas Royal au Château Chalon, Crabe de Kamtchatka en kadaïf au curry vert.

...

 

 

L’Hostie

saffrané disparue au bouillon de crustacés

 

...

 

La Lotte

cuit en cocotte aux artichauts épineux et jus de barigoule

...

 

La Carte des Vins

…Maude a demandé une bouteille de Romané-Conti Grand Cru Monopole 1990….mais à 89 950 $ la bouteille…elle y a renoncé…en se disant…je préfère continuer de voyager…Pour Jean et Math, le Macallan ‘Lalique III’ 57 ans se vendait 62 000 $ la bouteille…

...

 

Le Veau

la côte cuite au plat et laquée ‘Teriyaki Ancestrale’, escortée de taglierinis de légumes au pistou

...

 

Les Pousses de Soja

en risotto aux yuzu et ciboulette

...

 

La Framboise

parfumée au sirop de grenade, fraîcheur aux litchis et vanille de Tahiti

...

 

La Fleur de Caramel

à la mangue perroquet, son coeur coulant ‘miel et bonbon’

...

 

Le Charriot de Mignardises

Macaron Fruit de la Passion, Noir 66 % Valronah, Pures Madeleines…et encore…et encore…

 

...

 

Le Moka-Le Thé

Japon, Sri Lanka, Chine…et la visite des cuisines…

...

 

La Sortie

Gâteau chocolat noir aux oranges confites…et jolie promenade

 

...

 

…Aimez-vous…et Mangez !

 

...

 

 

 

 

Laisser un message

Les champs marqués d'un * sont obligatoires