Nos récits

Neuf jours à Singapour

Voici un endroit rafraîchissant  Des humbles gratte-ciels aux excentriques, la différence frappe l’oeil. Singapour exhorte son charme à ne pas mourir; le progrès et le renouvellement font partie du quotidien…ici on ne laisse rien dépérir, on l’enrichit ou on le reconstruit. Ce pays peut alors se féliciter d’être l’un des plus prospères, propres et sécures, et bien que les lois soient intransigeantes, on s’y promène avec une belle liberté. Certaines lois pourraient sembler excessives, comme ces amendes de plus d’une centaine de dollars pour tout déchet jeté par terre ou toute toilette publique dont la chasse d’eau n’a pas été tirée..Mais, en sa finalité, l’état du pays ne se porte que guère mieux, puisque ces lois permettent aux Singapouriens d’évoluer dans un cadre soigné et rassurant. De plus, les fléaux liés aux drogues ont su être écartés du pays de par ces mêmes lois intransigeantes envers les trafiquants. De ce fait, cet État insulaire s’est permis, contrairement à certains de ses voisins, d’écarter la corruption, faisant de Singapour l’un des pays les moins corrompus au monde (5e position sur 174 selon Transparency International).

Singa

La ville est d’autant plus verte et luxuriante que farcit de gratte-nuages. Il suffit de sortir de son centre tout droit sorti de 2050 afin de voir une tout autre Singapour. En fait, sur l’île y coexistent toujours immeubles et jungle équatoriale dans laquelle survivent gibbons, lézard, papillons et plus de 140 espèces d’oiseaux. Et puisque la nature et la conservation sont l’une des priorités du gouvernement, Singapour peut se vanter d’avoir 5 jardins botaniques, d’où ce titre méritoire de ‘Ville Jardin’. Et oui une ville à la fois ultra futuriste et ultra verte…Pour nous, ce fut la visite du Sanctuaire des Orchidées qui s’avéra le plus intéressant de ces endroits jardinés, car nous avons pu y admirer, entre autres, la rarissime Orchidée Noire de Bornéo.

Orchidée noire de Bornéo

Et que peut-on bien faire dans une ville-pays-futuriste-verte…? Et bien nous avons tenté des expériences…..oui oui des expériences. Premièrement, nous avons logé dans une capsule-hôtel, qui a pour principe de dormir dans un espace restreint où TV individuelle, lampe de chevet et rideau de bambou vous font sentir comme si vous étiez dans un nid d’oiseau protégé. Malgré les ronflements nocturnes dans les dortoirs mixtes, notre cocon nous a tout de même permis d’avoir un sommeil réparateur. Deuxièmement, nous avons découvert l’Esplanade du côté de Marina Bay. Un seul mot peut décrire ce lieu; extravagance! Devant le Merlion cracheur d’eau qui est le symbole du pays (une statue loufoque d’un poisson-lion), un lotus géant y abrite un musée technologique, un hôtel de luxe de plus de 60 étages forme un véritable bateau-poisson en trois mâts qui offre un spectacle de chutes d’eau incroyable (des images se reflètent sur l’eau qui jailli, tel ce bébé…)  à chaque soir sur un panorama de grattes-ciel illuminées, et cela ne fait que commencer….

Spectacle de l'eau

Sous le monstre vitré, se cache un centre commercial pour les personnes qui désirent regarder, non pas acheter, car Prada, Gucci, Versace, Louis Vutton, sans compter les boutiques asiatiques où l’on peut acheter une petite boîte de Ginseng pour seulement 36 000$ ou des nids d’hirondelle comestibles à 6 000$, vous comprendrez que nous avons rien dépensé…nous avons tout de même essayé de réduire le prix d’une bague à 700 000 $…mais en vain… En fait, oui…oui on peut-être dépensé un peu, mais c’est au Casino de 3 étages sous-terrain que nous y avons dépensé 50$, pour ensuite en gagner 192$, et pour finalement se rendre à l’évidence que la machine (après quelques ding-ding qui nous donne espoir) refusait d’afficher les chiffres chanceux et nous sommes rentré qu’avec 10$ ! Mais avec 10 $ il est toujours possible de se payer un bouteille d’eau Evian…

Marina Bay

        Far Far Lointain Universal

Troisièment, parlant toujours d’expérience, nous avons décidé d’expérimenter l’île de Sentosa où l’on y retrouve l’Universal Studios de Singapour. Maude avait l’air d’une fillette de 8 ans la veille de Noël tellement elle était énervée de faire les manèges…et quant à Pierre-Alexandre, il ne pensait qu’aux nombreux menus dégustations des restos 5 étoiles…À défaut de pouvoir manger dans tous ces restos aux prix pharaoniques, faute de temps….nous avons eu le temps de faire tous les manèges, dont le fameux The Transformer et The Revenche of Mummy que nous avons fait deux fois chacun tellement palpitants étaient-ils. Nous avons eu même la chance de rencontrer Shrek, princesse Fiona et son ami l’âne dans le château de Far Far Lointain. De plus, une visite du plus gros aquarium au monde s’imposa durant le séjour, où raie manta, requins, carangues…voguaient au gré de la musique de Tchaikovsky.

Orchestre Symphonique de Singapoure

Voilà, en parlant de musique, en frais d’expérience différente de ce que nous avions vécu depuis notre départ, nous sommes allez écouter un concert dans un véritable Durian Géant (c’est à dire, un fruit…la salle de spectacle est en forme de fruit….) afin d’y voir la performance de l’Orchestre Symphonique de Singapour sous la direction du chef invité Christophe Poppen. Mendelson, Berlioz et Bethoveen étaient au rendez-vous ainsi que la soprano allemande Juliane Banse. Bien que nous pourrions vous parler de Singapour pendant encore 11 heures 11 minutes ( se gardant des extraits pour nos présentations voyages )….nous terminons ici par L’EXPÉRIENCE ULTIME DE SINGAPOUR…….

Soit la dégustation des meilleures pâtisseries au restaurant CHOCOLAT, où nos papilles nous font encore saliver juste à penser à ce gâteau praliner garni de feuilles d’or…

Au chocolat

 

Réaction de  Pierre-Alexandre à chaque  bouchée de gâteau...

 

 

Laisser un message

Les champs marqués d'un * sont obligatoires