Nos récits

Sur le chemin des Virunga

Nous étions au-dessus du monde et nous pleurions de bonheur, car tout était en place pour nous soulever…plutôt, soulever nos sentiments. Les nuages, les étoiles, les bleus profonds, les mélodies Hans Zimmeriennes, l’Arabie survolée, mais plus que tout, le moment que nous venions de passer au Rwanda. Ce pays nous marqua par sa Beauté, sa force, son courage, ses gens, ses volcans et son impénétrable jungle…jungle….jungle….jungle…..jungle… Nous pensions certes à ses beaux paysages, mais plus que tout, au bonheur que nous avait procuré notre guide Marin Mukanirwa, un Congolais de Goma. Nous étions deux à penser à lui, à sa force d’âme, son courage, sa calmitude, son honnêteté…Cet homme avait connu tant d’incertitudes dans cette partie fragile du monde qu’il n’en semblait qu’avoir sorti plus fort, plus serein. Il était tout aussi intéressant, de par ses aventures dans la forêt d’Okapi que lors de cette journée de 1974 lorsqu’il rencontra Cassius Clay (Mohamed Ali) lors de son Rumble in the Jungle. À l’époque, le boxeur s’était rendu à Goma afin de visiter la population de l’Ex-Zaïre. Mukanirwa rendait notre voyage unique. Grâce à lui, les collines étaient plus collines, le vert plus vert, les volcans plus volcans, le beau plus beau…le Rwanda, plus Rwanda. Il nous fit ainsi découvrir le Rwanda de l’avenir. Un pays où les gens s’instruisent, où l’état paie une paire de sandales à chaque enfant, un pays où la propreté est maître, les sacs en plastique, inexistants…les espaces verts omniprésents. Les routes bien entretenues, les jardins considérés, les renvois d’eau nettoyer à la main…Nous étions ainsi séduits par la propreté, la discipline, la sécurité et par le sourire de ces gens qui pourtant reviennes de très loin. La fragrance du pays n’avait que d’odeur l’avenir heureux. Et les paysages, tout aussi souriants, ne pouvaient être plus pittoresques que ce nous voyions. Regorgeant de centaines de collines où foisonnaient de nombreux cultivateurs se perdant dans les teintes verdoyantes des terrasses aux légumes bios, le pays était plein de promesses. Au rythme des paysages et de l’altitude, nous arrêtâmes un jour sur la route…Devant nous le rêve se dessina tranquillement….la chaîne des monts Virunga dans la brunante, abrillée par un voile de nuages planant dans la vallée….l’écho de Tarzan semblait nous parvenir ainsi que le murmure des singes dorés se balançant de bambou en bambou…

Muhabura, Bisoke, Karisibi, Sambinio…et au loin, invisible certes, mais pouvant pourtant ressentir sa puissance, sa chaleur…le volcan Nyiragongo, qui autrefois était le lieu de sacrifice de rois anciens….

Le rouge nous accueillant la nuit venue par un spectacle quasi irréel…devant nous l’activité du grandiose…une impuissance nous envahit, le volcan ne dormait pas…il bouille en silence en attendant sa prochaine coulée….C’est cependant aux chants et aux danses des dimanches rassembleurs que nous finîmes notre rêve rwandais, entouré de fidèles au grand coeur…à la frontière de Goma…ce pays…Ce Congo…

Pays fragile caressant ce Rwanda printanier où l’espoir renaît de plus en plus chaque jour…

 

 

Laisser un message

Les champs marqués d'un * sont obligatoires